Ce vieux rêve qui bouge

Ce vieux rêve qui bouge

Comédie dramatique - France - 2001 - 52 minutes - VF

Une vieille usine, quelque part. C’est bientôt la fermeture définitive, et les derniers ouvriers songent avec tristesse à cette retraite forcée. Il reste toutefois une vieille machine à démonter. Un jeune ouvrier extérieur à l’entreprise est convoqué car lui seul connaît cette machine compliquée. Sa présence va sérieusement perturber les derniers jours de l’usine, car le jeune homme va réveiller des pulsions nouvelles chez les ouvriers qu’il côtoie…

Voilà un film aussi singulier que son cinéaste, Alain Guiraudie (crête iroquois rouge, chemise canadienne et accent méridionnal). Jamais les canons esthétiques gays qui sévissent depuis toujours n’ont été aussi malmenés : les ouvriers qui se découvrent homosexuels (sous la douche, à l’usine) sont sexagénaires, barbus , ventripotents et pères de famille. Les fans de « Beautiful Thing » et de « Juste une question d’amour » risquent d’être épouvantés. Les autres se risqueront à découvrir une vision gay du milieu ouvrier tout à fait étonnante et décalée, peu traitée à ce jour (même chez Pasolini, qui filmait de jeunes prolétaires imberbes et bronzés). Une expérience.

Grand Prix, Prix du Public et Prix d’interprétation masculine pour Pierre-Louis Calixte au Festival Côté Court de Pantin 2001.

Sélection Quinzaine des Réalisateurs Cannes 2001

 Fiche artistique

Réalisation : Alain Guiraudie.
Scénario : Alain Guiraudie.
Interprétation : Pierre-Louis Calixte, Jean-Marie Combelles, Jean Segani, Yves Dinse, Jean-Claude Montheil.
Distribution : Magouric Distribution.

 Photos

Photo Ce vieux rêve qui bougePhoto Ce vieux rêve qui bougePhoto Ce vieux rêve qui bouge
 
 Bande annonce

 
 Liens externes

Internet Movie Database : http://www.imdb.com/title/tt0256666

Les commentaires sont clos.