Ne vous relâchez pas, on vous a préparé encore plein de belles pépites pour ces deux prochains jours .

Nous commencerons avec le film "Women who kill" le jeudi 6 avril à 20h, qui causera de serials killeuses et nous poursuivrons avec le documentaire " Inside the chinese closet" à 22h qui traitera de la pression sociale des homosexuels chinois.

Le vendredi 7 avril on vous propose le film "Fronteras" à 20h, une romance entre 2 ados, l'un natif du pays et l'autre marocain fraichement immigré. La séance de 22h est un documentaire "Kiki" suivant une communauté new-yorkaise pratiquant le voguing.

La billetterie vous accueillera dès 18h à la salle 6 du Cinéma Le Club pour remplir vos poches de places de ciné et goodies.

Mais ne faites pas trop la fête pour être en forme pour le marathon du weekend !

Women who kill

Jeudi 6 avril • 20h • Fiction • Le Club

Comédie, Romance, et Thriller - États-Unis - 2016 - 93 minutes - VOSTF

Genre : Des meufs qui tuent !

Morgan et Jean, des presque ex toujours bien copines, animent une émission de radio hebdomadaire unique en son genre: Women who kill. Une idée, un concept, une ambiance glauque, dans un Brooklyn alternatif, où l’on cause des serials killeuses les plus trash de l’histoire en toute tranquillité...Lire la suite.

Tout comme dans sa web série F to 7th, Ingrid Jungermann, réalisatrice et actrice principale du film, nous plonge au coeur de la culture lesbienne New Yorkaise dans un décor très inspiré de son quotidien. Entre romance passionnée et thriller légèrement loufoque, ce film nous emmène dans un cinéma moderne où la variété des propositions permet de ne pas enfermer le spectateur dans un genre précis. Un premier long métrage au style déjà très affirmé qui a obtenu le prix du meilleur scénario au festival du cinéma indépendant de Tribeca en 2016.

> Toutes les infos

Gratuit étudiants

Inside the chenise closet

Jeudi 6 avril • 22h • Documentaire • Le Club

Pays-Bas - 2015 - 72 minutes - VOSTF

Genre : Qui est dans le placard ?

Sophia Luvara part à la rencontre de deux homosexuels chinois, un garçon et une fille, qui tentent d’assumer leur choix dans une société où la pression sociale est écrasante sur la famille. Ce sont les parents qui la transmettent à leurs enfants, de façon presque harcelante, comme ce père d’un des héros qui dans une des premières scènes du film impose son autorité à son fils...Lire la suite.

Sophia Luvara nous montre comment une donnée sociétale particulière peut influer totalement sur le regard porté sur l’homosexualité et impacter les préoccupations des jeunes chinois : recherche d’un ou d’une partenaire de mariage, recherche d’un bébé… des tractations sans fin, régis par l’argent, où disparaissent les sentiments, et dans lesquels se débattent garçons et filles, englués dans le désir des parents et le respect (voire l’obéissance) qu’on leur doit...Lire la suite.

 > Toutes les infos

Fronteras

Vendredi 7 avril • 20h • Fiction • Le Club

Titre original : A escondidas.
Drame et Romance - Espagne - 2014 - 96 minutes - VOSTF

Genre : Cache-cache

Rafa, adolescent de quatorze ans doit cacher l’attirance qu’il éprouve pour Ibrahim, jeune marocain fraîchement émigré. Ibra, lui, se cache des autorités car il est sur le point d’être expulsé du pays. Les deux lycéens doivent aussi résister à leur entourage qui les pousse vers les filles et le trafic de drogue...Lire la suite.

Ce premier long métrage du cinéaste basque est à l’image de ses personnages, vif, parfois naïf et en même temps bouleversant. Il est la rencontre de deux jeunes garçons, clandestins chacun à sa façon. Un clair-obscur entre la réalité de leur quotidien et ce qu’ils doivent vivre A escondidas ( en cachette), titre original du film. L’arrière-plan politique et sociologique de Fronteras avec ses personnages secondaires tiraillés entre la loi et l’entraide, le regard incisif du réalisateur sur une réalité qui dérange, inscrivent le film de Rueda dans une réflexion sur une question sociale brûlante...Lire la suite.

 > Toutes les infos

Kiki

Vendredi 7 avril • 22h • Documentaire • Le Club

Suède - 2016 - 94 minutes - VOSTF

Genre : Kiki’s burning

Les « houses », les dance floor, les paillettes et la lutte pour la visibilité, le respect des droits, c’est dans une société créée et gouvernée par la communauté LGBTQI de New-York que Kiki nous entraine. Un milieu qui offre une famille à ceux quisont rejetés et une caisse de résonnance à ceux que l’on entend trop peu...Lire la suite.

Particulièrement versé dans les communautés marginales, Sara Jordanö a co-réalisé son film avec Twiggy Pucci Garçon fondateur de la « house » Pucci, pour nous proposer un regard de l’intérieur et nous permette de saisir ce que recèle l’exubérance du voguing.
Déjà diffusé dans plus de 60 festivals, Kiki a remporté, entre autre, le Teddy Award du meilleur documentaire à Berlin, le Kathleen Bryan Edwards Award for Human Rights au Full Frame Documentary Festival, le German Queerscope Award et le Outfest’s Emerging Talent Award...Lire la suite.

 > Toutes les infos

---

Ne manquez aucun rendez-vous proposé par le festival tout au long de l'année, suivez nous sur les réseaux sociaux.