Vues d'en face

Vues d'en face

Festival International du Film Gay et Lesbien de Grenoble


prochaine édition :
du mercredi 5 au dimanche 9 avril 2017

Édition 16 • Éditorial

Cette année, le maître mot du Festival Vues d’en Face, ce sera « ouverture ».

Affiche Vues d'en face 2016

Ouverture dans un monde où le repli est trop souvent la norme, ouverture pour un vivre ensemble, sans aucune discrimination, ouverture vers toutes les formes de sexualité et toutes les ambiguïtés assumées.

Notre programmation vous conduira donc d’un extrême à l’autre, de films tout en douceur et en délicatesse (Beira-Mar et Lilting) à des comédies loufoques voire déjantées (Waiting in the wings ou Dyke Hard). Elle vous fera découvrir le courage de Margarita dont le handicap ne voile pas l’émergence d’une autre sexualité et appréhender les difficultés de pères et maris confrontés à leurs désirs (What’s between us, En la gama de los grises).

Rien ne vous sera épargné, ni les performances des « drag King » dans leur tentative de déconstruction du genre, ni le difficile combat pour devenir et être un(e) autre (Two4one, XYZ, Carmin tropical, Kiss me softly, De l’ombre il y a).
Avec humour ou avec mélancolie, d’un regard sombre ou plus léger, la transexualité dans tous ses états sera un thème important de cette édition 2016. Mais nous reviendrons aussi avec jubilation et intelligence sur le fameux mariage pour tous grâce au film irrésistible de Mathias et Irène Théry que nous recevons pour la projection de La sociologue et l’ourson.

Enfin, plusieurs avant-premières sont au programme cette année : en ouverture Nasty Baby, Teddy Award à la Berlinale 2015, anti-comédie qui revient de façon décalée sur l’homoparentalité ; en clôture le film israëlien Barash, qui a remporté l’adhésion inconditionnelle de toute l’équipe. Et entre les deux, avant-première du poétique Mekong Stories et d’un très hot Théo et Hugo dans le même bateau dont nous recevons les réalisateurs bien connus Olivier Ducastel et Jacques Martineau. Et puis… et puis des hommages à deux disparus, la géniale réalisatrice Chantal Ackerman et le non moins génial David Bowie… d’autres excellents films – ne manquez pas Le profil Amina – d’autres invités, des expositions, un brunch, une lecture, une soirée, un gay tea dance, de quoi s’amuser, se rencontrer, dialoguer et commencer tout en beauté et vitalité ce mois d’avril 2016.

L’Équipe de Vues d’en face.


Catalogue de l'édition 16

Catalogue Vues d'en face 2016     
(.pdf de 13.85 Mo)    

Quelques articles


Clip de l'édition 16

Les commentaires sont clos.